blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

La médecine chinoise dans ma vie

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

L'univers de la médecine chinoise

L'univers de la médecine chinoise

Blog dans la catégorie :
Sciences

 

Annonce vocale

 




Signaler un contenu illicite

 

La médecine chinoise dans ma vie

Changez vos lundis !

 

Ecouter  

Qui n’a jamais voulu pouvoir rester plus long temps au lit lundi matin ? Ou même tout simplement ne pas aller au travail ? La fatigue… le stresse… devoir tout recommencer… C’est lourd… parfois même trop lourd.

 

« Je ne comprends pas cette fatigue ! Je mange correctement. Je dors bien. Je prends des suppléments alimentaires et des vitamines. Pourquoi est-ce que je me sens tellement fatigué surtout le lundi ?» 

 

C’est vrai que l’on ne comprend pas comment on peut se sentir tellement fatigué même si on mène une vie tout à fait saine. La sensation de fatigue est souvent très subjective, mais en général on se plaint d’un malaise ressentit au niveau physique. Certains se plaignent de « fatigue mentale », « fatigue psychique », « fatigue du corps et de l’esprit ». Quoi qu’il en soit, la fatigue (provoquée ou non par le stresse) peut s’avérer handicapante. 

 

Que faut t’il faire ? 

 

D’abord il faut consulter son médecin traitant et subir des analyses médicales dans le but de voir s’il existe bien un facteur physiologique que puisse expliquer la fatigue. Si oui, le traitement occidental va peut-être pouvoir régler le problème. Si non, il va falloir chercher ailleurs. 

 

Il ne pas rare que la médecine chinoise apporte des réponses et des solutions à des troubles difficiles à soigner sous la perspective occidentale. Pour quoi ? Parce que la médecine chinoise est encrée dans une matrice de pensé qui cherche l’équilibre de ce que l’on appelle le Yin et le Yang du corps humain. Pour plus de détails à ce sujet, veuillez lire l’article Le Yin et le Yang de la santé. 

 

Le rôle de l’acupuncture 

 

L’acupuncture est en mesure de soulager la souffrance d’un grand nombre de personnes qui vivent quotidiennement avec la fatigue et le stresse. Comment peut l’acupuncture vous aider à changer vos lundis ? 

 

Lorsque Yin et Yang sont en équilibre, on a du Qi, l’énergie vitale qui anime la vie, tout ce que l’on fait. Quand on a du Qi, on ne se sent pas fatigué sans cause. On a suffisamment d’énergie pour faire face aux activités quotidiennes, pour vivre sans avoir l’impression de porter un lourd fardeau. L’acupuncture arrive à tonifier le Qi et à faire en sorte que le corps produise du Qi. Le Qi n’anime pas que le corps physique ; il anime aussi la pensé, l’activité intellectuelle, les émotions. Il donne la force de caractère et le courage pour aller plus loin. 

 

Qui peut en bénéficier ? Tous ceux que se sentent découragés, stressés, fatigués, comme par exemple les femmes et les hommes au foyer ou les hommes et les femmes d’affaires. Et tous ceux que veulent tout simplement être plus résistants au stress et pouvoir tenir le coup.

 

Laissez-vous séduire : faites le plein d’énergie ! 

 

Il suffit de laisser que les aiguilles d’acupuncture (parfois seulement une ou deux) travaillent pour rétablir l’équilibre Yin Yang. Chaque séance d’acupuncture porte en soi le potentiel de tout changer pour le meuilleur. À vous de vous laisser séduire ! À vous de changer votre présent, ce qui pourra changer votre avenir !

 

 Itamar Castro

Diplomé d'Acupuncture Traditionnelle Chinoise

Fédération Nationale de Médecine Traditionnelle Chinoise

00-352-691 489 958

 

 

Un cas vécu de rhumatisme aigu

 

Lorsque Linda (33, prénom fictif) se réveille ce matin d’hiver, son coude lui donne des signes de vie : une douleur très légère s’y était installée pendant la nuit.

 

Elle arrive à l’hôpital où elle travail toujours avec sa petite douleur, peut-être un peu plus importante maintenant. Au cours du matin, Linda se rend compte que ses doigts commencent à enfler au fur et à mesure que la douleur augmente. Fin du matin la douleur devient trop intense. Alors Linda va voir un médecin généraliste sur place. Le médecin lui prescrit une série d'infiltrations musculaires de cortisone. Tout de suite il lui applique la première injection et l’envoie à la maison en congé de maladie. Les résultats ? Aucune amélioration ni de la douleur ni du gonflement.

 

Son mari est à la maison lorsqu’elle y arrive. « Je t’encourage à essayer aussi l’acupuncture », dit-t-il. C’est ainsi que Linda est venue me voire le jour même. En termes de médecine traditionnelle chinoise, elle soufrait d’un Bi, un blocage de Qi et de Sang. Les Bi sont l’équivalent en médecine occidentale des rhumatismes, arthrites, arthroses etc. La cause du Bi de Linda était le Froid et peut-être aussi l’Humidité. Comment ça ?

 

Selon la médecine traditionnelle chinoise, les éléments climatiques peuvent provoquer des maladies dont les Bi. Grosso modo, qu’est-ce que les Bi ? C’est plus facile à comprendre en partant du principe de la libre circulation. Dans le corps, certaines choses doivent circuler sans empêchement : le Qi (énergie vitale), le Sang et d’autres liquides organiques, par exemple. Un dicton en physiopathologie traditionnelle chinoise dit : « S’il ne circule pas, il y a de la douleur. » Or le Froid et l’Humidité sont formes d’énergie, sont des Qi climatiques. Le Qi du corps humain (l’énergie vitale qui anime l’homme) est sensible aux Qi externes. Si pour une raison quelconque le Qi du corps humain n’est suffisamment pas solide pour faire face aux Qi externes, ces Qi dits pervers peuvent faire de ravages.

 

Le Froid et l’Humidité envahissent alors le corps et stagnent dans un ou plusieurs méridiens de circulation du Qi humain. Stagnés, le Froid et l’Humidité bloquent la circulation de Qi et de Sang localement.

 

Le principe thérapeutique qui en découle est simple : disperser le Froid et l’Humidité et réchauffer les méridiens. Je lui ai donc piqué des points d’acupuncture qui dispersent le Froid et l’Humidité et fait des moxas sur quelques points. Combien de séances ? Six. Après la première séance, Linda a eu une amélioration de 70 %. Une deuxième séance le jour même lui a procuré une amélioration de presque 100 %. Linda a décidé de se faire soigner encore quatre fois pour s’assurer qu’elle n’aurait plus de problème.

 

Depuis Linda est revenue me voire pour d’autres problèmes. Sa douleur rhumatismale n’a plus recommencé.

 

Itamar Castro

Diplomé d'Acupuncture Traditionnelle Chinoise

Fédération Nationale de Médecine Traditionnelle Chinoise

00-352-691 489 958

 

 

Effets bénéfiques du thé sur la santé

 

Extrait de l’article Les vertus exceptionnelles du thé, de Philippe Sionneau. http://www.sionneau.com/index.php?page=the

 

"De nombreuses recherches récentes un peu partout dans le monde occidental montrent clairement le fantastique potentiel bénéfique du thé sur la santé. En effet les feuilles de thé contiennent des quantités importantes de certaines substances antioxydants (les polyphénols, les flavonoïdes) qui ont une action contre les radicaux libres et qui protègent nos cellules des agressions quotidiennes. Cette haute teneur en antioxydants est comparable et dépasse même les légumes et les fruits riches en polyphénols. La revue scientifique Free Radical Research (USA) à publiée dans son volume 30, en février 1999 une étude qui compare l’effet antioxydant de certaines substances. Il en découle les conclusions suivantes :

 

2 tasses de thé = 7 verres de jus d’oranges = 20 verres de jus de pomme = 6 pommes = 3,5 verres de jus de cassis

 

Une autre étude faite par la Boston Tufts University a mesuré l’effet antioxydant du thé en le comparant à 22 autres légumes comprenant par exemple le brocoli, le maïs, l’oignon, l’ail, et les carottes. Le thé est arrivé en tête de ces vingt deux légumes. Cette recherche a également souligné que le thé a une capacité supérieure pour absorber les radicaux libres. Il est à noter que 85 % des antioxydants du thé sont libérés dans les 3 à 5 premières minutes d’infusion. Après une simple tasse de thé, l’organisme bénéficie d’une forte activité antioxydante dans les deux ou trois heures qui suivent. Ce pouvoir antioxydant du thé est quatre fois plus puissant que la vitamine C. Un de ces constituants le Gallate Epigallocatechol-3 (EGCG) quant à lui est 200 fois supérieurs aux vertus antioxydantes de la vitamine E !

 

Les radicaux libres sont des substances qui lèsent nos cellules. Or, les scientifiques sont de plus en plus d’accord sur le fait que ces lésions seraient à l’origine de certains cancers, des maladies cardio-vasculaires et des accidents vasculaires cérébraux. Ceci expliquerait les très nombreuses observations et recherches faites depuis vingt ans en Chine, au Japon, Aux USA, aux Pays-Bas, en Grande Bretagne, au Canada, etc. qui confirment les vertus thérapeutiques du thé. Nous pouvons maintenant dire avec certitude que la consommation régulière de thé diminue le risque de : 

 

Maladies cardio-vasculaires (prévention des infarctus et des thromboses). Le thé stimule légèrement le cœur, assoupli les parois des vaisseaux sanguins, aide à éviter l’artériosclérose, empêche la formation de caillots

 

Cancers. C’est particulièrement vrai pour ceux qui sont induits par le tabac (poumon, pancréas, bouche, œsophage, larynx, rein, vessie) et par le mode alimentaire erroné du monde occidental (colon, rectum, prostate, sein, ovaire, endomètre).

 

Accidents vasculaires cérébraux. Le thé a une action anti-thrombotique."

 

Itamar Castro

Diplomé d'Acupuncture Traditionnelle Chinoise

Fédération Nationale de Médecine Traditionnelle Chinoise

00-352-691 489 958

 

 

Comment se déroule une consultation en médecine chinoise ?

 

En général, la première consultation dure entre 30 minutes et une heure et demie. C’est la compétence du praticien et la complexité du cas qui déterminent combien de temps cette consultation doit prendre.  

 

Les praticiens en médecine chinoise utilisent ce que l’on appelle les quatre temps, ou étapes, de l’examen : l’interrogatoire (des questions en rapport avec le cas à soigner) ; l’observation (le teint, la langue, l’enduit lingual, la forme du corps, des nombreuses informations que les cheveux, le regard, la peau et les ongles peuvent donner) ; l’olfaction et l’audition (en rapport avec tout ce qui concerne le cas) ; et la palpation (surtout du pouls chinois, c’est à dire, le pouls radial selon la méthodologie de la médecine chinoise, mais aussi de l’abdomen si nécessaire).  

 

Après la collecte d’informations lors de cet examen, le praticien est en mesure d’établir une évaluation de l’état énergétique du patient et aussi de mettre en place des stratégies thérapeutiques adaptées. Ces stratégies permettent au praticien de proposer un traitement en acupuncture et/ou avec des plantes médicinales. 

 

Il ne faut pourtant pas croire qu’une ou deux séances d’acupuncture suffiront pour soigner une maladie chronique. (La majorité de patients qui font appelle à la médecine chinoise souffre de maladies chroniques et a déjà tout ou presque tout essayé.) En général, l’association de l’acupuncture et de la phytothérapie chinoise accélère le traitement, mais on ne peut jamais préciser combien de temps cella prendra. Le nombre de séances varie selon l’affection à soigner. Certaines maladies demandent des traitements de plusieurs mois. Et il faut se rappeler que parfois on n’arrive qu’à contrôler ou atténuer les maladies qui sont devenues chroniques.  

 

L’acupuncture n’est pas douloureuse. Néanmoins, l’insertion des aiguilles peut engendrer de légères réactions telles que fourmillements, distension, lourdeur, engourdissement, chaleur, froid, rougeur autour de l’aiguille, etc. Ces réactions sont nécessaires au bon déroulement de chaque séance, car elles témoignent de l’efficacité thérapeutique et d’une bonne technique d’aiguilles.  

 

Les substances médicinales chinoises ne sont pas dangereuses lorsqu’elles sont prescrites par un professionnel compétent. La phytothérapie chinoise est pratiquée depuis des siècles, ce qui fait que les contre-indications, les effets secondaires et les précautions soient parfaitement bien connus.   

 

Il faut savoir aussi que l’on n’a pas besoin d’être malade pour aller voir un praticien en médecine chinoise, puisque la médecine chinoise est aussi une médecine préventive. Elle n’est ni une croyance, ni une philosophie, ni une religion. C’est un système médical dont l’expérimentation de milliers d’années fait son succès aujourd’hui. Elle « fonctionne » qu’on y croit ou non !   

 

Itamar Castro

 Diplomé d'Acupuncture Traditionnelle Chinoise

Fédération Nationale de Médecine Traditionnelle Chinoise 

00-352-691 489 958

 

 

Mais enfin... qu'est-ce que la médecine chinoise ?

 

Ce n’est pas l’acupuncture ! Enfin, ce n’est que l’acupuncture comme on pense souvent. C’est une science à part entière ! C’est un système médical doté de rigueur, structure et cohérence. C’est une médecine pratiquée en Chine depuis 3000 ans. Alors ce n’est pas pour rien qu’elle à tenue la route ! 

 

La médecine chinoise explique l’homme, son fonctionnement et ses dysfonctionnements avec une précision remarquable. Une précision certes loin d’être prouvée en termes scientifiques, mais une précision qui est le fruit de l’observation de la nature et de l’expérience de nombreuses générations de médecins et de savants.

 

Comme toute science, la médecine chinoise est encadrée par une théorie fondamentale et un système diagnostic et thérapeutique très développés. C’est la raison pour laquelle certains déséquilibres énergétiques peuvent être détecter par les praticiens compétents bien avant qu’ils viennent à générer des maladies. Bien entendu, on ne peut pas se passer des examens et analyses modernes proposés par la médecine occidentale. Loin de ça !

 

Cet art médical comprend alors quelles disciplines fondamentales ? L’acupuncture ne représente qu’environs 20 % de l’arsenal thérapeutique de la médecine chinoise. Il y a aussi la phytothérapie, la moxibustion, le massage et la diététique.

 

La phytothérapie chinoise est incontournable pour soigner les gens qui souffrent avec des substances tout a fait sans danger extraites des royaumes végétal, minéral et animal. Ces substances sont utiles en médecine interne pour soigner des maladies simples et aussi des maladies très complexes.

 

L’acupuncture, la plus connue, fait appel à des aiguilles très fines et jetables pour tonifier ou disperser certains points du corps situés sur ce que l’on appelle des méridiens d’énergie. Selon le diagnostic traditionnel chinois, le praticien choisit quelques points qui constituent alors une combinaison adaptée au besoin de chaque patient.

 

La moxibustion est une technique très simple, mais très efficaces, qui vise fondamentalement soigner les maladies selon les mêmes principes de l’acupuncture. On n’utilise pas d’aiguilles mais une herbe que l’on pose sur des points d’acupuncture. L’herbe est brûlée sans pour autant léser la peau. Ça ne fait pas mal !

 

Le massage est une technique convenable de traitement, mas il ne semble pas être utiliser fréquemment en cabinet. Ça dépend du choix et des préférences du praticien.

 

La diététique chinoise est une petite merveille. Il ne s’agit pourtant pas de manger chinois, mais d’un système alimentaire étonnamment bien structuré que nous pouvons utiliser en mangeant selon nos habitudes culturelles. On dit en médecine chinoise que « les cent maladies » ont sa racine dans le système digestif. Il n’est pas rare que le changement de certaines habitudes alimentaires relance la santé ou, comme on dit en chinois, que « le printemps de la santé revienne ».

 

Et oui… la médecine chinoise est un système fabuleux, très riche, qui en fait soulage au moins un quart de la population mondiale. Dans mon prochain article, vous allez savoir comment se déroule une consultation en médecine chinoise. À bientôt ! 

 

Itamar Castro

Diplomé d'Acupuncture Traditionnelle Chinoise

Fédération Nationale de Médecine Traditionnelle Chinoise

00-352-691 489 958